Inscivez-vous pour accéder à tous nos jeux en téléchargements ! 
A+ A A-

Rôle et pratiques des intervenants professionnels

                         
Faciliter au maximum l'autonomie (gestes et paroles):

     -     même s'ils mettent longtemps à faire, ce n'est pas grave, on a le temps ou
           on le prend
     -     même si ce n'est pas bien fait, ce n'est pas grave, on repasse discrètement 
           derrière,
     -    on attend et on écoute,
                            ne pas faire ou dire à leur place, ils ne savent peut-être plus faire 
                            comme il se doit, mais ils font quand même, 
                            quand on les guide sans les juger.

                                     -  favoriser l'indépendance,
                                     -  connaître les limites de son intervention,
                                     -  adapter son accompagnement,
                                     -  initialiser le geste au lieu de le  faire à leur place,
                                     -  leur laisser le temps pour  la réponse, au lieu de répondre
                                          à leur place,
                                     -  leur laisser le temps de la réflexion, le temps de comprendre
                                          ce qu'on leur demande, en répétant si besoin,
                                     -  les laisser mettre la table, débarrasser, laver la vaisselle, 
                                          balayer le sol, aider les autres, (donner le pain, servir l'eau), 
                                          aller chercher le matériel pour animer, s'ils le souhaitent,
                                          s'ils le demandent,
                                     -  afin de limiter l'aggravation de leur perte d'autonomie, observer,
                                          repérer les modifications comportementales.

               laissons-les vivre le plus normalement possible.


Privilégier le relationnel:
   -   cela calme leur anxiété, 
   -   cela leur permet de communiquer, même avec leurs incohérences,
   -   d'échanger entre eux et/ou avec nous,
   -   cela leur permet d'exprimer et de partager des émotions,

Encourager la socialisation:
   -   cela leur permet de s'intégrer à un groupe,
   -   de participer à la vie sociale ce qui rapproche de la famille,
   -   resto, visite, sorties, permettent de lutter contre l'isolement,
   -   cela permet aussi de lutter contre la dépression bien souvent
        provoquer par la maladie, quand ils se rendent compte 
         qu'ils ne sont plus ce qu'ils étaient,
   -   la socialisation leur permet de relativiser leur sentiment d'échec, 
        face à leurs "handicaps", de langage, de mémoire...
   -   cela leur permet de s'exprimer, d'échanger, de partager avec
        les autres comme "une personne normale".

Veiller à la nutrition:
   -   que ce soit la boulimie, ils ont oublié qu'ils ont déjà mangé,
   -   ou la dénutrition, ils oublient de manger, ils n'ont plus envie,
   -   avoir des horaires fixes pour les repas, le goûter, aide beaucoup,
   -   respecter les régimes, leurs goûts, leurs choix,
   -   ils peuvent certains jours ne pas avoir très faim, 
        cela nous arrive aussi, donc on ne les "gave" pas, 
        on surveille que cela ne dure pas trop longtemps,
   -   on ne fait pas en pâtisserie, ce que l'on aime, mais ce qu'ils aiment 
        parfois avec leur propres recettes s'ils peuvent nous les donner.

Gérer l'incontinence:
   -   les inciter le plus possible à aller aux toilettes,
   -   veiller à la rééducation des sphincters,
   -   apporter notre aide,
   -   dédramatiser le moment pour ceux que cela gêne....

Ne pas faire de systématique:
   -   prendre en compte les habitudes, leurs vécus historiques,
   -   adapter à chacun et non pas les normaliser,

Les respecter avec leurs différences
        ne surtout pas se moquer,

Gérer les troubles du comportement:
            attention... certains troubles du comportement 
            sont expliqués par notre propre comportement, 

   -   savoir réajuster son comportement selon les éléments repérés,
   -   gérer les inquiétudes, les rassurer,
   -   prévenir et dédramatiser certaines situations (conflits, moqueries, agressivité...) 
        il y a plus grave dans la vie,
   -   prévenir les situations à risques, observer et intervenir
       avant qu'il ne se passe quelque chose
       qu'on aura du mal à contrôler,
       il vaut mieux prévenir que guérir,
   -   agir en cas d'urgence,
   -   observer et détecter les signes révélateurs d'un problème 
         et prendre les dispositions qui s'impose après en avoir parlé
         avec  l'équipe,


Leur laisser le choix:
   -   ne pas imposer,
   -   ce qu'ils veulent dans les limites du raisonnable bien sûr,
   -   repérer et utiliser leurs centres d'intérêts tout en leur laissant le choix,

Ne pas infantiliser:

   -   que ce soit en parole ou en acte, ce sont des adultes,
   -   ils ne sont pas à l'école, on n'est pas des profs, mais des
        intervenants, des aidants professionnels,

Faire de la stimulation raisonnable:
   -   prendre en compte le temps d'attention, de concentration,
        cela peut-être de 10 mn à 1 heure, voir plus ou moins",
   -   ne pas enchaîner les activités les unes derrière les autres,
        les laisser souffler, ranger les jeux, aller aux toilette, etc...
   -   se contenter de ce qu'ils sont capables de donner, ne pas vouloir plus à tout prix.
   -   adapter, selon le jour et l'heure, on peut une journée être bien et le lendemain
        ne plus être aussi performant, cela leur arrive aussi,
   -   savoir évaluer les apports des différentes activités sur chaque personne, 
       ce dont ils ont besoin,

Leur laisser des moments à eux:
   -   pour qu'ils se retrouvent,
   -   les laisser échanger entre eux,
   -   ou simplement décompresser,


Veillez à ce que l'ambiance soit le plus agréable possible:
             (en général), humour, plaisanterie, rire, sourire,
   -   savoir leur donner envie de participer, de partager, 
       d'échanger avec les autres,


Aller à leur rythme:
   -   prendre son temps, ils ne courent pas , nous non plus,
   -   leurs gestes sont moins rapides que les nôtres, 
        on ralentit pour se "caler" sur eux, etc...


les valoriser:
   -   surtout, surtout, les encourager,
   -   les féliciter, 
   -   leur faire retrouver au maximum " l'estime de soi", *
   -   leur donner confiance en leurs possibilités,

Savoir passer le relai:
nous aussi on peut devenir maltraitant quand nous sommes
   épuisé par un comportement, passer le relai permet de l'éviter,

Connaître la maladie d'alzheimer et les maladies apparentées:
     ainsi que ses conséquences sur la vie quotidienne et
     sociale de la personne,


Se réunir et échanger avec l'équipe:

    -   échanger et confronter régulièrement les différentes observations 
        effectuées par chaque membre de l'équipe, par des réunions, 
   -    et les noter par écrit  pour la psychologue,

Et surtout les écouter et les observer,
les écouter, les observer, 
les écouter, les observer.

Dernière modification lesamedi, 27 octobre 2012 16:04
Plus dans cette catégorie : « Ateliers

Laissez un commentaire

Connectez-vous pour commenter
Retour en haut